Le mercure grimpe, l'Afrique trinque

La Banque Mondiale a publié mercredi un rapport sur les conséquences du réchauffement climatique. D'ici 2040, la température s'élèvera de 2°. L'Afrique est concernée en premier lieu. 

 

Pour la Banque Mondiale, la température gagnera 2 degrés Celsius, d'ici 2040. Le réchauffement climatique affectera "les récoltes de riz, de blé, de maïs et d'autres cultures importantes". Cela menacera la sécurité alimentaire" des pays pauvres, estime l'institution. 

Dès la décennie 2030, 40 % des terres dédiées à la culture du maïs en Afrique noire devraient être rendues inutilisables. La production agricole totale de la région devrait reculer de 10 % et provoquer à terme une hausse de 90% des populations sous-alimentées dans certains pays du continent.  

L'Afrique ne serait pas le seul continent touché par cette hausse du thermomètre. En Asie du Sud et du Sud-Est, les inondations massives, comme celles qui ont touché 20 millions de personnes au Pakistan, deviendraient "monnaie courante". L'Inde subirait de son côté de "violents épisodes de sécheresse". 

Encore plus inquiétant, la Banque Mondiale prévoit une montée des températures de 4 degrés d'ici 2060. 

Aurélie GANGA

Plus dans cette catégorie : « Une ferme éolienne géante au Kenya

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut