Le Cercle Le Divellec. What else ?

C'est l'un des cénacles recherchés pour dialoguer avec les Ambassadeurs et les pointures du monde économique international. Bienvenue au Cercle Le Divellec.

J'ai participé la semaine dernière au premier dîner de l'année du Cercle Le Divellec, à Paris, esplanade des Invalides. Michel Cicurel, ancien président du Directoire de la Compagnie Financière Edmond de Rotschild, était l'invité de cette soirée de haute volée.

En remarquable financier qu'il est, il a exposé sa vision de l'économie mondiale. "Je pense que la crise est devant nous", a-t-il confié. Le monde est menacé de récession et de déflation." Son intervention n'était guère optimiste même si, selon lui : "Il y a quelques bonnes nouvelles. Mais ces hirondelles ne font pas le printemps."

Les participants du Cercle Le Divellec étant tenus au secret sur les propos échangés, je ne pourrai vous en dire plus sur cette passionnante soirée réunissant une soixantaine de convives. J'étais l'une des rares femmes présentes ! Sachez juste que je me suis régalée, au propre et au figuré. Que je vous présente néanmoins le Cercle Le Divellec. En deux ans, ce club centré sur le business et la finance est devenu un des cénacles recherchés pour dialoguer avec des ambassadeurs et des personnalités du monde économique international. Les agapes se déroulent chez Le Divellec, une des tout meilleures tables de France appréciée des gastronomes pour sa cuisine de la mer.

Jean-Claude Trichet, Michel Camdessus, SAR le Prince Jean de Luxembourg, Laurent Fabius, Antoine Bernheim, Sébastien Bazin, Pierre Gadonneix ou le Grand Rabin Haïm Korsia ont été quelques-uns des invités prestigieux venus discourir dans ce club huppé. Sans parler des hommes et banquiers d'affaires ou des Ambassadeurs de nombreux États qui ont pris part à un dîner du Cercle un jour ou l'autre (Allemagne, Australie, Bahrein, Canada,  Corée, Islande, Irlande, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Irak, Roumanie, Singapour, Mexique, Monaco, Suède, Suisse, Tanzanie).

Bravo à Jacques Le Divellec, Jean-Daniel Tordjman et Fadila Palmer, trio qui oeuvre à la bonne marche du Cercle Le Divellec ! Et je félicite au passage Fadila pour avoir reçu le "Grand prix coup de coeur La Tribune Women Award".

Aurélie GANGA

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut