Impact de l'Internet en Afrique : le rapport Dalberg

Dalberg et Google viennent de livrer un rapport sur l'impact de l'Internet en Afrique. Ce travail sera bien utile pour tirer le meilleur parti du potentiel de l’Internet en vue du développement économique et social du continent africain.  

 "Le potentiel de l’Internet reste encore inexploité en Afrique subsaharienne", observe dès l'introduction le rapport "L'impact de l'Internet en Afrique". Ce document daté d'avril 2013 se concentre sur l'Afrique subsaharienne, où vivent 15 % de la population mondiale mais qui représente seulement 6 % des utilisateurs d’Internet que compte la planète. Force est de constater que la pénétration de la bande passante sur le continent africain demeure faible par rapport à des régions aux revenus similaires.

À partir d’une étude réalisée auprès de plus de 1300 entreprises, dont près de 1000 PME, et d’entretiens approfondis avec des experts au Ghana, au Kenya, au Sénégal et au Nigeria, le rapport de Dalberg fournit des données sur les bénéfices socioéconomiques de la bande passante et de l’Internet. Sous-titré "créer les conditions nécessaires au succès et catalyser une croissance inclusive au Ghana, au Kenya, au Sénégal et au Nigeria", il est un outil pour comprendre comment les populations utilisent déjà l’Interne et les aider à trouver des opportunités. Au fil des pages, on se rend compte du potentiel dégagé par l’Internet en termes d’impact social dans ces pays.

Plus précisément, ce rapport fournit des études détaillées de l’impact actuel et potentiel de l’Internet sur la croissance socioéconomique dans sept secteurs : l’agriculture, l’éducation et la main-d’oeuvre, l’énergie, l’inclusion financière, la gouvernance, la santé et la croissance des PME. Il étudie également le rôle joué par le gouvernement, le secteur privé et les bailleurs dans le développement de l’écosystème de l’innovation dans les TIC et dans la stimulation de cet impact.

Un site web présente les principales conclusions du rapport "L'impact de l'Internet en Afrique" et en fournit un résumé disponible en français et en anglais : http://www.impactoftheinternet.com/

Aurélie GANGA

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut