Obama plaide pour un nouveau partenariat États-Unis - Afrique

Barack Obama a appelé à un « nouveau modèle » de partenariat avec l’Afrique  au cours de sa réunion du 28 mars avec quatre dirigeants africains à la Maison Blanche.

« Aucun autre continent ne possède un potentiel supérieur ou égal au continent africain », a affirmé le Président américain qui a reçu jeudi à Washington le président du Sénégal Macky Sall, la présidente du Malawi Joyce Banda, le président de la Sierra Leone Ernest Bai Koroma et le Premier ministre du Cap Vert, José Maria Pereira Neves. Cet entretien a porté sur la bonne gouvernance et le respect des institutions, mais aussi sur la croissance économique, le chômage, la sécurité et la lutte contre le terrorisme.

Vous retrouverez ici une vidéo de cette rencontre : http://www.youtube.com/watch?v=8yjRuBzOGaA&feature=youtube_gdata_player

Voici deux phrases marquantes prononcées hier par Obama, premier Président américain noir dont les origines sont kenyanes :

« L'Afrique a plutôt besoin d'institutions fortes et non d'hommes forts. »

« Mon principal message à chacun de ces dirigeants, c’est que les États-Unis vont être un partenaire fort, ne reposant pas sur l’ancien modèle dans lequel nous sommes un des bailleurs de fonds et ils sont tout simplement un destinataire, mais un nouveau modèle qui est basé sur le partenariat. »

À la sortie de cette rencontre, Macky Sall a livré ses impressions : « J’ai dit au président Obama de regarder l’Afrique d'un point de vue différent. »

Devant les quatre dirigeants africains reçus dans le bureau ovale, le Président Obama a également eu un mot pour Nelson Mandela, à nouveau hospitalisé. Il a décrit l'ancien Président sud-africain comme « notre héros à tous ».

Aurélie GANGA

Media

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut