Déclaration de Praia lue par Aurélie Ganga

Journées Annuelles de la Gouvernance en Afrique (JAGA2012)

Déclaration de Praia, par Aurélie Ganga

Thème : l’Afrique réinvente sa gouvernance

Praia, Cap Vert - Juillet 2012

Media

1 Commentaire

  • Nzolany L.

    Nzolany L.

    Lien vers le commentaire samedi 3 novembre 2012 04:04

    Bonjour Aurélie,

    Quel chemin parcouru depuis les débats animés sur les plateaux télé français!!! En tous les cas félicitations à toi. Promouvoir nos origines africaines, tu as fait le meilleur choix. La plupart de nos frères et soeurs ne réalisent pas vraiment ce que nous, les noirs, représentons aux yeux des occidentaux et même de la plupart des habitants de la planète : les derniers des derniers nous sommes (pour faire gentil). Le fait d'avoir accès à un certain confort matériel, à la consommation, brouille largement leur vision de la réalité... Mais je ne les blâme pas.

    En bref, j'aimerai seulement ajouter que les noirs d'Amériques ont réussi leur combat via la fédération car ils ont un Leader, un Chef de toute importance et c'est Lui qui leur a accordé un tel résultat : c'est Dieu.

    Pour moi c'est la somme des jeûnes d'une tribu toute entière("la tribu des esclaves"), la somme des cris, la somme des supplications auprès du Tout-Puissant, sur de nombreuses années, qui ont eu raison du système qui les maintenait solidement sous les pieds de l'humanité.

    Mais nous le voyons bien aujourd'hui et tu l'as souligné dans ton intervention : ce n'est pas fini, ce n'est que l'un des principaux "verrous" qui a sauté et pas des moindres. Le combat continu et pour moi - cela n'engage que moi-, le destin des noirs d'Amérique est lié, à celui des noirs d'Afrique et du monde entier. Ce n'est pas encore perceptible mais cela pourrait prendre forme un jour.

    Car les noirs d’Amérique, ce sont nos filles et nos fils d'il y a fort longtemps. Et même si personne n'en a plus vraiment conscience et qu'ils sont devenus une autre nation, la réalité du lien de leur généalogie avec la nôtre demeure à tout jamais. Il ne faut pas l'oublier.

    Gros bisous Aurélie et encore félicitations à toi !
    Nzolany.

    Rapporter

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut